Aujourd’hui bouteilles plastiques ont été évitées grâce à nos fontaines.

Derniers articles

Pourquoi le développement durable est essentiel ?

Lire l’article

Sportifs : L’importance de l’eau sur votre organisme

Lire l’article

Les microplastiques, quels risques pour la santé ?

Lire l’article

Pourquoi est-il aussi important de bien s'hydrater en hiver ?

Lire l’article

Le zéro déchet, c'est quoi ?

Lire l’article

L'innovation au service d'un accès à l'eau potable !

L'innovation au service d'un accès à l'eau potable !
Logo

Une innovation remarquable

Chez Waterlogic nous aimons l'innovation, la technologie et bien évidemment l'eau ! C'est pourquoi nous vous partageons cette incroyable invention capable de condenser l’humidité présente dans l’air ambiant et de la transformer en eau potable.

L'accès à l'eau potable n'est pas donné à tous. De nombreuses personnes dans le monde n'ont pas un accès à l'eau régulier et dans certaines régions du monde, malgré des ressources en eau abondantes, obtenir de l'eau potable est parfois extrêmement difficile.

Tous les jours, des ingénieurs du monde entier travaillent à apporter de nouvelles solutions et celle que nous retenons aujourd'hui est une technologie potentiellement révolutionnaire conçue par des ingénieurs de l'Université du Wisconsin-Madison. Elle repose sur une technologie déjà existante (condensateurs de vapeur radiatifs) qui ne pouvait jusqu'à aujourd'hui, fonctionner de nuit. Cette nouvelle conception fonctionne à la lumière directe du soleil et ne nécessite ainsi aucun apport énergétique supplémentaire.

La nature au service de l'innovation

Comme souvent, cette idée brillante n'est pas inventée de toute pièce par l'Homme ! En effet, cette idée n'est pas nouvelle, elle est utilisée dans la nature par des insectes comme le ténébrion. Etudié dans le désert du Namib au sud-ouest de l'Afrique durant les nuits avec des températures ambiantes plutôt fraîches, ce petit coléoptère a permis des découvertes importantes. La carapace du ténébrion émet une chaleur supplémentaire et supérieure à la température moyenne. Cette chaleur est naturellement emportée dans l'atmosphère qui est plus froide et par cette perte de chaleur, la température du coléoptère descend en dessous du point où la rosée peut se former, c'est-à-dire la température à laquelle la vapeur d'eau dans l'air se condense en petites gouttelettes sur des surfaces plus froides (on peut également prendre l'exemple d'une boisson glacée lors d'une journée chaude). Les capacités du coléoptère ne s'arrêtent pas là ! Il est également capable de récolter l'eau qu'il produit en utilisant les rainures de sa carapace pour diriger l'eau produite vers sa bouche.

Les dix dernières années ont vu de nombreuses conceptions basées sur le même principe en utilisant des matériaux spéciaux permettant l'évacuation de la chaleur de manière efficace. Jusqu'à cette nouvelle invention, les capteurs ne fonctionnaient que la nuit car la lumière du soleil produit bien plus de chaleur que les matériaux ne peuvent en dégager.

Mais alors comment les ingénieurs de l'Université du Wisconsin-Madison ont-ils pu améliorer cette technologie ?

scarabee récupérateur d'eau

L'innovation dans l'innovation

L'équipe d'ingénieur a utilisé un matériau appelé le "polydiméthylsiloxane". Ce matériau est très efficace pour libérer le rayonnement thermique. Avec une fine couche superposée à un support en argent, qui permet de refléter la lumière du soleil, la combinaison des deux permet de refroidir le condenseur et permet de produire la condensation.

L'appareil a été testé au sommet d'un bâtiment en plein soleil avec trois autres prototypes et le polydiméthylsiloxane était le seul matériau à pouvoir condenser la vapeur d'eau en plein soleil. Le principal avantage de ce matériau est sa large disponibilité et son coût relativement bon marché, ce qui en fait une solution avec un potentiel révolutionnaire très important.

Photo du condenseur à l'UW-Madison

Vers une commercialisation ?

Les créateurs espèrent pouvoir commercialiser l'invention en l'associant à un autre processus, la génération de vapeur solaire. L'idée est de créer un système dans lequel une eau non traitée ou même de l'eau de mer est vaporisée et passée dans le condensateur afin de la rentre potable en utilisant le soleil comme seule source d'énergie. Avant une mise sur le marché, l'équipe s'efforce d'optimiser le système afin d'assurer une production d'eau suffisante à partir de l'air.

L'expérience n'ayant été réalisée qu'avec de la vapeur d'eau contrôlée, la prochaine étape consiste donc à extraire l'eau directement de l'air pour ainsi obtenir de l'eau de manière gratuite et en illimité sans utiliser d'énergie.