Aujourd’hui bouteilles plastiques ont été évitées grâce à nos fontaines.

De retour dans vos locaux et face au contexte actuel, il est primordial de protéger la santé de vos collaborateurs et visiteurs éventuels. En savoir plus.

Exclamation mark

Notre site web a changé ! Découvrez ce que nous avons modifié et comment ces modifications vont améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus. 

Derniers articles

Qu'est-ce que la nourriture ultra-transformée et quels sont ses impacts ?

Lire l’article

Journée mondiale de la santé mentale, Edition 2021

Lire l’article

Hydratation : boit-on assez d’eau ?

Lire l’article

D’où vient l’eau du robinet ?

Lire l’article

Peut-on encore lutter contre les effets dévastateurs de la pollution plastique ?

Lire l’article

Journée nationale de la qualité de l'air, Edition 2021

Logo

L'air, il nous entoure et est invisible mais il est pourtant la chose qui nous permet de vivre et il est impossible de s'en passer. Aujourd'hui la qualité de l'air suscite des inquiétudes. On compte environ 48 000 décès prématurés chaque année qui seraient liés à la qualité de l'air. Réduire la pollution est désormais la préoccupation première des Français.

Les effets négatif sur la santé d'une mauvaise qualité de l'air son bien connus mais la santé n'est pas la seule à être affectée. L'économie est également touchée car les dommages sanitaires causés par les particules représenteraient 20 à 30 milliards d'euros par an pour un total qui peut atteindre les 100 milliards d'euros.

Dans certaines agglomérations, la concentration de particules toxiques dépasse largement les normes européennes et ce sont tous les secteurs d'activités confondus qui contribuent à la pollution atmosphérique.

Aujourd'hui et au niveau national, des lois sont prévues en faveur d'une meilleure qualité de l'air à travers :

  • Le développement de modes de transports moins polluants.
  • Une surveillance plus efficace du niveau de la qualité de l'air afin d'intégrer des mesures dans les plans de déplacements urbains, climat, air, énergie etc...
  • Le plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques.

La politique d'amélioration de la qualité de l'air est donc bien engagée et il est du ressort de tous les acteurs (entreprises, citoyens, gouvernements) d'associer leurs efforts pour garantir un air plus sain et sur le long terme.

Comprendre la pollution atmosphérique et ses effets sur la santé

Les polluants atmosphériques sont directement liés aux activités humaines (activités industrielles, agriculture, déchets, transports, etc) mais peuvent aussi être liés à des évènements naturels (éruptions volcaniques, émission de gaz provenant des souterrains, pollen, etc)

On distingue donc différents types de polluants :

  • Les polluants primaires, issus des sources de pollution.
  • Les polluants secondaires, formés ultérieurement à partir des polluants primaires par transformation chimique dans l'air

Les polluants ne sont évidemment pas sans conséquence sur notre santé.

Les effets de la pollution atmosphérique sur la santé

On distingue deux groupes d'effets :

  • Les effets immédiats (courte durée d'exposition) : ces derniers surviennent rapidement en fonction des niveaux ambiants de pollution atmosphérique et les effets se manifesteront sous forme d'un rhume ou d'une irritation passagère.
  • Les effets à long terme (expositions longues et répétées) : une exposition longue réduira drastiquement l'espérance de vie et favorise les maladies de longue durée et la surmortalité.

Chez l'homme, il existe 3 voies de contamination :

  • La voie respiratoire, principale entrée pour les polluants.
  • La voie digestive, la présence de polluants dans l'eau, les sols et les végétaux contaminent les produits ingérés.
  • La voie cutanée, elle reste peu fréquente (surtout dans l'agriculture avec certains contenants toxiques dans les pesticides).

Evidemment les polluants touchent également l'environnement en ayant des effets néfastes sur les bâtiments (salissures) ou encore sur les cultures (nécroses foliaires).

Le tableau des principaux polluants

Tableau des polluants

Quelle est la situation actuelle ?

Globalement, la qualité de l'air s'améliore d'année en année. Les avancées restent fragiles car elle dépendant beaucoup des conditions météorologiques.

Bien que la situation s'améliore, elle ne reste pas pour autant satisfaisante puisqu'en 2019 la plupart des pays Européen, dont la France, dépassent les seuils réglementaires de qualité de l'air fixés pour pour la protection de la santé à long terme pour au moins un polluant.

Les transports jouent un rôle majeur dans les émissions de polluants

Les émissions générées par les transports sont la première cause de pollution atmosphérique. Les trois quarts des émissions liées au transport sont dues aux camions, bus et voitures. La route a ainsi généré 5,85 gigatonnes de CO2 en 2016, selon l'AIE. Une hausse de 77 % depuis 1990.

Waterlogic contribue à réduire les émissions de CO2

Par nature les fontaines réseaux réduisent les émissions de polluants par rapport à une fontaine à eau avec bonbonne. En effet, une fontaine bonbonne est bien plus polluante qu'elle n'y parait.

Une fontaine bonbonne requiert un réapprovisionnement régulier en bonbonne plastique. Les différents allers-retours des camions contribuent à la dégradation de la qualité de l'air entre le lieu de production des bonbonnes, le remplissage et la livraison au client final jusqu'à l'enlèvement des bonbonnes.

Lorsque vous faites le choix d'une fontaine à eau sur réseau, vous éliminez tous ces allers-retours et contribuez ainsi à réduire l'émission de polluants nocifs à notre santé et à l'environnement.