De retour dans vos locaux et face au contexte actuel, il est primordial de protéger la santé de vos collaborateurs et visiteurs éventuels. En savoir plus
  • Demander un devis
  • L’eau potable est-elle sans risque ?

    Publié par ,
    L’eau potable est-elle sans risque ?

    Malgré les directives strictes et le nombre important de contrôles sanitaires, une étude de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a montré que 2,8 millions de Français boivent une eau du robinet encore polluée par les pesticides, les nitrates ou le plomb. Si les zones rurales sont principalement touchées, des villes comme Marseille, Argenteuil ou Nancy peuvent également être affectées.

    95% des Français peuvent boire l’eau du robinet en toute sécurité

    Si l’on considère qu’il est généralement recommandé de boire huit verres d'eau par jour, il est donc possible de consommer près de 209 millions de verres d'eau contaminée chaque année, malgré le travail de contrôle des Agences régionales de santé. Pour autant, l’eau est l’aliment le plus contrôlé en France. Ainsi, elle dispose incontestablement de l’un des approvisionnements en eau du robinet parmi les plus sûrs au monde. Cette qualité provient du contrôle auquel est soumise l’eau du robinet. L’eau est analysée dans des laboratoires agréés qui transmettent les résultats aux entreprises de l’eau, aux Agences régionales et aux autorités locales. Plus de 16 millions de prélèvements sont effectués chaque année d’après la Direction Générale de la Santé.

    eau du robinet contaminée

    Dans la plupart des cas, l’eau du robinet a subi plusieurs traitements afin d’être conforme aux normes européennes. Il n’existe pas moins de 60 critères de qualité à remplir avant que l’eau puisse arriver chez vous. Et si cette eau n’est pas toujours parfaitement pure, elle ne devrait pas contenir un niveau de contamination qui pourrait constituer une menace pour la santé humaine. Cependant, il arrive que des foyers soient alimentés en eau dite « non conforme ». Principal problème ? La présence de polluants comme des nitrates ou des pesticides, incombées largement aux adeptes de l’agriculture intensive. En cas de dépassement des limites de qualité, dès qu’il est informé, le Ministère de la Santé met en place des restrictions de consommation pour les populations les plus vulnérables. En cas de contamination microbiologique, il est tout simplement recommandé de ne plus consommer l’eau du robinet jusqu’à ce que la crise soit résolue. En pareille situation, il peut être nécessaire de préférer l’achat d’eau en bouteille ou de faire bouillir l’eau avant de pouvoir la consommer.

    Qu’est-ce que l'eau potable ?

    D’après Eaufrance, le service public d’information sur l’eau, « l'eau est dite potable lorsqu’elle peut être consommée sans porter atteinte à la santé de celui qui la consomme, à court ou à long terme ». Pour cela, elle doit respecter plusieurs paramètres microbiologiques comme le taux de présence de plomb, d'arsenic, de nitrates ainsi que des paramètres organoleptiques, caractères liés au goût et à la couleur de l’eau.

    En France, il existe un « droit d’accès à l’eau potable », disposé à l’article L. 210-1 du Code de l’environnement. La distribution de l’eau potable est une compétence dévolue aux communes depuis la loi du 3 janvier 1992. Pour ce qui est des critères de qualité, ceux-ci sont fixés par divers décrets. Le Code de la santé publique et les décrets d’application fixent les niveaux maximaux de polluants autorisés dans le système public de distribution d'eau pour assurer sa sécurité. Certains paramètres proviennent directement d’une législation de l’Union européenne, comme la directive 98/83/CE. L’eau potable est un des produits alimentaires les plus surveillés. Un contrôle rigoureux est exercé par le producteur d’eau potable et par les Agences régionales.

    loi sur l'eau potable

    En France, où l'eau du robinet est-elle impropre à la consommation ?

    En se rapportant aux prélèvements réalisés entre 2014 et 2016, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a mis en place une carte interactive qui synthétise les dernières données publiées par les Agences régionales de santé. Cette carte couvre les réseaux de distribution des 36 568 communes de France métropolitaine. En consultant cette carte, il est possible de connaître directement les données autour de chez soi. Sur le même modèle, le ministère des Solidarités et de la Santé permet d’accéder directement aux résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable en ligne. Le dernier rapport de synthèse 2017 portant sur la qualité de l’eau de robinet en France précise que 92,5% de la population a eu accès à une eau sans pesticide.

    Si l’eau est globalement d’excellente qualité, c’est notamment grâce à de coûteux traitements de dépollution dont la charge financière pèse sur le contribuable. Pour autant, ce traitement n’est pas non plus infaillible et il arrive régulièrement que le réseau de distribution doive être suspendu. C’est notamment le cas dans la région de Grasse où le réseau d’eau potable doit être purgé à cause des excréments d’un élevage de moutons. Quand ce n’est pas l’agriculture qui est en cause, c’est parfois à cause de fortes pluies que l’eau devient impropre à la consommation humaine. C’est ce qu’ont déclaré les autorités sanitaires dans 6 communes en Ariège qui sont privées d’eau potable depuis plusieurs semaines. Autre catastrophe naturelle, les chutes de neige ont parfois des conséquences inattendues. Dans l’Isère, les coupures d’électricité ont conduit les autorités locales à organiser des distributions d’eau potable.

    Plus récemment, une polémique a fait la une des journaux : 6,4 millions de personnes consommeraient une eau contaminée au tritium, une substance hautement radioactive. Pour autant, il y a eu bien plus de peur que de mal. Le Code de la santé publique fixe une limite de qualité à 100 Becquerel par Litre quand l’OMS en préconise seulement 10 000 Bq/L. Si certaines villes autour de centrales nucléaires démontrent des taux plus élevés que dans le reste du pays, la concentration maximale relevée n’est que de 31 Bq/L à Châtellerault et reste donc parfaitement inoffensive. Les seuils sanitaires ne sont pas dépassés et les autorités sont rassurantes sur les risques sanitaires.

    95% des Français peuvent boire l’eau du robinet en toute sécurité

    Que le réseau local de distribution d’eau potable soit contaminé est un événement fréquent. Il survient essentiellement en zones rurales, en raison des bactéries présentes dans les réservoirs d’eau. Ce type de problème peut entraîner des maladies d'origine hydrique résultant d'un traitement inadéquat de l’eau. La prochaine fois que vous aurez soif et que vous vous servirez un verre d’eau au robinet, vous pouvez vous sentir en sécurité. Mais n’oubliez pas que la sécurité n’est pas un acquis.

    S’il fallait retenir une idée principale, c’est que la contamination localisée est un risque omniprésent. En restant informé des alertes régionales sur l’eau potable de votre commune, vous serez le premier à savoir si votre approvisionnement local n’est plus sûr.

    Optez pour une fontaine à eau pour la garantie d’une eau du robinet potable