• Demander un devis
  • Les entreprises françaises s'engagent pour un monde sans plastique

    Publié par ,
    Les entreprises françaises s'engagent pour un monde sans plastique

    La production des matériaux plastiques débute dans les années 50. Sur seulement six décennies, l'humanité a produit plus de 8,3 milliards de tonnes de plastique. Mais hélas le plastique ne disparaît pas. Il se désagrège seulement en micro-particules. C'est pourquoi une immense majorité de cette production existe encore aujourd'hui, accumulée dans des décharges, polluant nos espaces naturels et empoisonnant nos océans.

    Entre 1,5 et 4,5 % de la production mondiale de plastique est déversée dans la mer chaque année. La situation est tellement alarmante que les scientifiques estiment qu'en 2050, les océans contiendront plus de plastique que de poisson. À moins que nous prenions des décisions fortes et immédiates !

    Réduire sa consommation, améliorer le recyclage et choisir des alternatives aux plastiques sont des petits changements à la portée de tous. Il faudra aussi des mesures de la part du gouvernement, des industriels et des entreprises pour assister à une réelle transformation de nos modes de vie. Mais que font les entreprises françaises pour renoncer aux plastiques jetables ?

    Les grandes entreprises françaises se bougent

    En mai dernier, le groupe Carrefour s'est fixé l'objectif de « 100 % d’emballages recyclables, réutilisables ou compostables » pour les produits de sa marque d'ici 2025. La société s'engage à supprimer les emballages plastiques polluants des fruits et légumes, arrêter la commercialisation des pailles en plastique dès la fin 2018 et trouver une substitution progressive aux pailles des briquettes de jus de fruits. À l'horizon 2022, elle veut intégrer 50 % de plastiques recyclés dans ses bouteilles de jus, de sodas et d'eaux.

    Les supermarchés Franprix ne sont pas en reste en annonçant la fin de la commercialisation à partir de janvier 2019 des produits en plastiques jetables à usage unique comme les assiettes, les gobelets et les cotons-tiges. Ceux-ci seront remplacés par des articles fabriqués dans des matières durables comme du bambou ou du bois.

    Le géant français Suez a également annoncé « la multiplication par deux d’ici à 2021 des volumes de plastiques recyclés ». Cet engagement fait partie des initiatives prises par les entreprises dans le cadre du programme act4nature.

    Les groupes internationaux suivent

    McDonald

    France a affiché sa volonté de supprimer les pailles en plastique de ses restaurants. La chaîne de fast-food américaine s'engage à ne plus utiliser ces ustensiles polluants, toxiques et nocifs pour les animaux marins.

    Cette décision s'inscrit dans un mouvement plus large au niveau européen. En France, une pétition lancée en avril 2017 proposant l'interdiction des pailles en plastique avait atteint plus de 160 000 signatures.

    Starbucks

    Starbucks a récemment pris la même décision. Le géant des cafés veut dès 2020 remplacer ses pailles en plastique par des couvercles en polypropylène, dotés d'une petite ouverture pour boire directement sa boisson. Cette décision s'appliquera à ses 28 000 cafés dans le monde. Pour Chris Milne, responsable de l'achat des emballages chez Starbuck, "Starbucks trace enfin une ligne rouge et crée un moule que d'autres grandes marques pourront suivre". Espérons-le !

    Les entreprises s'organisent pour lutter ensemble

    Les grandes entreprises de la planète prennent conscience de l'ampleur du problème. Act4nature par exemple est un projet réunissant les plus grands groupes français issus de tous les secteurs industriels. L'objectif est de "mobiliser les entreprises pour protéger, valoriser et restaurer la biodiversité" et "d'apporter des solutions concrètes, immédiates, à moyen et long terme".

    Total, Veolia, Vinci, Unilever… Toutes ces entreprises s'engagent à "intégrer la biodiversité dans leurs stratégies globales de développement afin de contribuer aux objectifs fixés par la communauté internationale sur la biodiversité" à travers dix engagements.

    5 conseils pour réduire la consommation en plastique de votre entreprise

    Mais comment votre entreprise peut-elle passer à l'action ? Voici cinq conseils pratiques qui vous aideront à réduire votre consommation de plastique.

    1. Repérez vos déchets plastiques

    Prenez note de partout où votre entreprise utilise du plastique; Ensuite, identifiez s'il existe des alternatives viables et effectuez l'échange là où vous le pouvez.

    2. Schémas d'emballage réutilisables

    Travaillez avec des fournisseurs qui proposent des systèmes d'emballage réutilisables où l'on peut seulement découper les produits jetables puis réutiliser les emballages et les recycler si possible.

    3. Demander aux fournisseurs et aux clients de suivre la norme

    Encouragez vos partenaires tout au long de votre chaîne d'approvisionnement à prendre les mêmes mesures, en partageant un même message de durabilité visant à réduire ensemble les déchets plastiques.

    4. Installez une mini-cuisine

    Les consommateurs français utilisent environ 9,3 milliards de bouteilles en plastique par an. En installant une fontaine à eau, vous pouvez aider les collectivités à se réapprovisionner, alors optez pour des bouteilles réutilisables.

    5. Installez une mini-cuisine

    L'emballage alimentaire représente une part importante des déchets plastiques. En proposant à votre personnel des équipements pour stocker et réchauffer les repas faits maison, moins de repas seront achetés en magasin. C'est donc moins de déchets à jeter.

    Plastique, un problème sans fin ?

    En dix ans, la production de plastique est passée de 245 à

    348 millions de tonnes selon la fédération européenne PlasticsEurope. En

    France, le gouvernement a récemment interdit les cotons-tiges et la vaisselle

    plastique à l'horizon 2020. Le ministre Nicolas Hulot annonce vouloir aller

    plus loin en

    interdisant douze produits en plastique dont les

    pailles et bâtonnets à usage unique.