De retour dans vos locaux et face au contexte actuel, il est primordial de protéger la santé de vos collaborateurs et visiteurs éventuels. En savoir plus
  • Demander un devis
  • La bouteille plastique, son recyclage, ses alternatives

    Publié par ,
    La bouteille plastique, son recyclage, ses alternatives

    Une bouteille en plastique, c’est quoi en réalité ?

    Tout d’abord, parlons du plastique, en langage courant le plastique est un mélange de polymère, synthétique ou artificiel, ce matériau est très largement utilisé et permet d’atteindre des propriétés telles que la transparence ou encore la résistance aux chocs. La matière issue du polymère est ensuite moulée et façonnée à chaud afin de produire des produits, semi-produits ou divers objets. La bouteille plastique fait partie de ces procédés. Apparue dans les années 1960, la bouteille plastique est le moyen privilégié pour le transport et la protection de liquide. Les premières bouteilles étaient en PVC, un matériau bien connu mais qui n’est plus utilisé aujourd’hui du fait de l’évolution des matériaux.

    Aujourd’hui, quel plastique est utilisé dans les bouteilles d’eau ?

    Aujourd’hui, on retrouve 6 matériaux principaux utilisés dans la production des bouteilles. Ces matériaux possèdent tous un symbole permettant de comprendre de quelle manière ces plastiques sont recyclés.

    On retrouve le matériau le plus utilisé, le PET. Apparu en 1992, il remplace le PVC pour les bouteilles d’eau, réduisant d’un tiers le poids des bouteilles, de 50g à 30g. Le PET est également largement utilisé car ses propriétés permettent de conditionner correctement l’eau gazeuse. Le PET est recyclable et est en général réutilisé pour la production d’autres bouteilles, vêtements, tapis ou encore pinceaux.

    Le PEHD est un matériau utilisé pour la production de bouteilles semi-rigides et opaques. Les bouteilles de lait ou les bouteilles contentant des liquides d’entretien sont en général constituées de ce plastique. Le PEHD est recyclable et est utilisé pour produire d’autres bouteilles, sacs poubelle, tuyaux agricoles, barrières, conteneurs etc.…

    Le PVC, sous sa forme rigide, est toujours autant utilisé. Cependant, sous sa forme plastique, le PVC n’est plus vraiment utilisé car lorsque la matière est brûlée, celle-ci libère des vapeurs toxiques nocives pour la santé et pour l’environnement. Ce matériau est en général recyclé pour la production de tuyaux, fenêtres, portails, bouteilles non alimentaires etc.…

    Le PP commence à faire son apparition dans la conception des bouteilles. Facilement recyclable en pièce de voiture, plateaux de service, tapis ou encore fibres industrielles.

    Le PC ou polycarbonate est un matériau bien différent des précédents. Il est stérilisable comme le verre. En général, ce matériau est utilisé dans la production de bouteilles réutilisables. C’est un matériau très apprécié car il est incassable. Cependant, il contient du BPA, qui est présumé toxique pour la santé.

    Le PLA est un matériau annoncé comme la solution « verte » par rapport à la prolifération des bouteilles PET. Le PLA est un matériau compostable, ce qui pourrait effectivement considérablement réduire le volume de déchet. Pourtant, ce matériau est encore trop peu adapté. En effet, les bouteilles en PLA ne sont pas assez distinguables et viendraient perturber la chaîne de recyclage des bouteilles en PET. Afin de distinguer ce matériau, des investissements importants seraient nécessaires et l’industrie n’est pas encore prête à réaliser un tel effort. On pourrait penser qu'avec ses propriétés compostables, la bouteille peut être jetée dans la nature, mais ce n’est pas le cas. Un bioplastique qui se décompose dans un milieu naturel libère du méthane, 23 fois plus polluant que le CO2. Le PLA doit donc être traité et collecté de manière spécifique pour être assez viable, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

    Nous pouvons donc voir que la bouteille plastique prend bien des formes. Malgré des solutions plus propres, la bouteille en PET reste majoritaire. Tous les ans c’est 60 millions de tonnes dont 16 millions pour la fabrication de bouteilles en plastique qui sont utilisées. Bien que le PET soit recyclable, il ne l’est évidemment pas systématiquement. Des pays comme la Suisse parviennent à recycler de grand volume approchant presque les 100% ! Pourtant d’autres pays comme les Etats-Unis n’enregistrent qu’un taux de 14%, cela veut dire que les 86% restant finissent en déchets sauvages ou en résidus ménager.

    En France, nous n’avons rien a envier aux Etats-Unis car nous sommes les 5ème plus gros consommateur au monde de bouteille d’eau. Aujourd’hui, 58% des bouteilles sont recyclées, on est encore loin de la Suisse, bien que ce pourcentage augmente chaque année. La France vise les 100% d’ici 2025.

    Saviez-vous que les entreprises ont un rôle majeur dans le non-recyclage des bouteilles en plastique ? Et bien oui, c’est un fait. Les entreprises ne se donnent pas toujours les moyens de procéder au tri des emballages plastique et c’est le cas pour les bouteilles en PET. Le grand problème est le manque de sensibilisation mais surtout le manque de contenant de tri pour ces bouteilles et il n’y a pas non plus de solution annexes pour remédier à cela comme la mise en place de fontaines à eau ou d’un accès direct à l’eau potable à proximité.

    Comment recycler nos bouteilles plastiques ?

    Avant tout il faut savoir repérer la recyclabilité de votre bouteille ! Pas de panique, depuis 2015 le pictogramme Triman est là pour vous aiguiller.


    Après avoir repéré ce logo, où jeter votre bouteille ? Dans la poubelle ! Mais attention, pas n’importe laquelle. Vos bouteilles plastiques recyclables doivent être jetées dans un conteneur conforme à la collecte des emballages à recycler, dans le bac ou bien la poubelle jaune. Attention à ne pas mettre vos déchets recyclables dans un sac, vos déchets doivent être jetés en vrac.

    Attention également à ne pas jeter votre bouteille pleine. Si elle est vide, aplatissez-la pour gagner de la place et refermez-la avec le bouchon et le tour est joué ! Cependant, si votre bouteille plastique a contenu des produits toxiques, les bouteilles plastiques ne peuvent plus être recyclé car elles sont considérées comme un produit toxique.

    Quelques bonnes raisons de recycler votre bouteille plastique :

    • Vous économisez des ressources importantes telles que le pétrole, les matières premières, l'énergie et énormément d’eau.
    • Le recyclage permet de fabriquer divers objets comme des fibres textiles pour le PET et des arrosoirs, bancs, poubelles pour le PEHD.
    • Une bouteille d’eau dans la nature nécessite environ 500 ans pour disparaitre, et encore cette disparition est seulement visuelle car les microplastiques s’enfoncent dans les sols.

    Après tant d’efforts, nous comprenons que vous êtes dans le droit de savoir comment votre bouteille d’eau se transforme en arrosoir ! Allez, on vous raconte.

    La première étape après le ramassage de vos déchets recyclables, c’est l’arrivée au centre de tri. Le contenu des poubelles jaunes et des bacs réservés aux plastiques est à nouveau trié, soit par des professionnels soit par des machines de haut précision. Après un second tri et l'arrivée dans la bonne filière, ces déchets sont compactés et prêt à être envoyé à l’usine de régénération.

    La deuxième étape consiste à presser tous les matériaux, préalablement triés, en gros cube après un passage à la presse. Ces cubes sont ensuite envoyés dans des sociétés spécialisées pour être recyclées et c’est probablement de cette manière que vos fleurs sont arrosées !

    Comment remplacer la bouteille plastique ?

    Le recyclage est une bonne chose certes, mais franchement, pourquoi ne pas se débarrasser une bonne fois pour toute des bouteilles plastiques ?

    Si vous êtes assez sensibles à l’environnement, vous verrez qu’il existe de nombreuses alternatives à la bouteille d’eau plastique. Vous pensez ne pas obtenir la même qualité d’eau et le même goût ? On vous montre que c’est possible.

    En France nous avons l’eau du robinet, nous avons la chance d’avoir une eau du robinet très bien traitée et d’une qualité supérieure à bien d’autres pays. Cependant nous comprenons qu’elle ne soit pas au goût de tout le monde.

    Si vous êtes réticent à consommer l’eau de votre réseau, essayez ces méthodes pour un traitement supérieur :

    1. Le charbon actif

    On en retrouve un peu partout et c’est une méthode de plus en plus populaire.

    Sous forme de petit bâton, il vous suffit de plonger votre charbon actif dans une carafe ou autre contenant et l’eau va se filtrer d’elle-même. En quelques heures, le charbon va éliminer toutes les particules nocives pour votre santé comme le plomb et le chlore.

    2. Les billes de céramique

    Ces billes sont 100% naturelles, constituées d’argile pur. Elles contiennent environ 80 micro-organismes actifs qui permettent de retirer le chlore, calcaire ou autres résidus.

    15 perles permettent de filtrer 1 litre d’eau et une trentaine de minutes suffisent à nettoyer l’eau. Notez bien que cette solution est à vie ! Pas besoin de les nettoyer ou d’en racheter.

    3. Les graines de moringa

    Le moringa est un arbre des régions tropicales. Les graines produites par cet arbre contiennent des protéines chargées positivement, permettant une filtration optimale des impuretés.

    Cette protéine est transformée en poudre et élimine 99% des bactéries. 50g de poudre pour 1 litre d’eau est suffisant et en une demi-heure, l’eau peut-être consommer ! Le petit inconvénient est l’utilisation d’une gaze (petite étoffe en textile laissant passer du liquide) afin de séparer la poudre de l’eau. La poudre reste 100% biodégradable et peut être jetée dans le compost.

    4. Les carafes filtrantes

    On retrouve la solution du charbon actif, intégré à la carafe. La carafe vous facilite l’utilisation du charbon actif car celui-ci est moins susceptible de tomber que dans un contenant classique.
    Si votre problème principal est la portabilité de l’eau et que vous êtes souvent en déplacement, ne vous inquiétez pas, il y a d’autres moyens de vous déplacer avec votre eau !

    1. L’incontournable gourde

    Il en existe en inox, en céramique, en aluminium et dans le pire des cas, en plastique.

    La gourde reste la meilleure alternative à la bouteille d’eau plastique. Elle est réutilisable à l’infini et elle peut vous permettre de transporter votre eau au travail, à l’école, où vous voulez. Certaines gourdes sont maintenant dotées de pailles filtrantes à base d’un filtre à charbon intégré ce qui vous permet de boire en toute sécurité et cela même dans des sources d’eau non potable !

    2. La bouteille en verre

    Pas forcément pratique pour le voyage de par son poids et sa fragilité, le verre est un des rares matériaux à ne contenir aucune matière polluante et nocive pour la santé. Le verre est un contenant incontournable.

    3. La capsule comestible

    Encore peu répandue, la capsule comestible existe depuis 2013.

    Cette solution se présente sous forme de bulles en matière végétale, biodégradable et comestible. C’est un alliage de plantes et d’algues contenant 4 cl d’eau. La fabrication de ces capsules nécessite 5 fois moins de CO2 que la fabrication du plastique. Cette solution reste fragile et est surtout utilisée pour des évènements comme des marathons.

    4. La bouteille en sucre de canne

    Créée en 2015, par Nicolas Moufflet, un ingénieur français, il est le premier au monde à créer des bouteilles 100% végétale.

    Ces bouteilles sont 100% biodégradables et compostables, une belle alternative à la bouteille d’eau en plastique.

    5. La bouteille en lin

    Initiative de Green Gen Technologies, la bouteille constituée en fibres de lin est écologique, durable, légère et résistante. Pas encore 100% biodégradable, elle reste tout de même une alternative bien plus durable que la bouteille plastique.

    6. La bouteille en algues d’agar-agar

    Conçue par Ari Jonsson, un étudiant islandais, cette bouteille est complètement biodégradable. En effet, elle est fabriquée à base d’une algue marine et sa principale faculté est sa capacité à se dégrader naturellement, toute seule, une fois vide. Ce projet est une belle avancée dans la lutte contre le plastique et une production à grande échelle pourrait voir le jour dans les années à venir mais le coût de production et la fragilité de la bouteille est pour le moment un frein à son expansion.

    Il reste une solution, principalement adaptée aux entreprises, celle de la fontaine à eau.

    Bien évidemment on parle ici des fontaines à eau raccordées au réseau d’eau. Les fontaines comportant des bonbonnes d’eau n’étant pas une solution écologique.

    Par nature, les fontaines à eau branchées sur le réseau d'eau réduisent l’impact sur l’environnement. Comparé à des fontaines bonbonnes, c’est une solution technologiquement plus favorable à l’environnement pour réduire : l’empreinte carbone, la production de déchets, la consommation d’énergie et la dépendance au pétrole et au plastique.

    Les coûts du transport, du stockage et du retraitement des bouteilles (bonbonnes ou bouteilles) sont éliminés. Le résultat est net avec une réduction de 72% de l’empreinte carbone. Et plus vous utilisez d’eau, plus vous réduisez comparativement votre empreinte carbone...

    En plus d’être écologique, certaines fontaines permettent un approvisionnement en eau pure et sécurisée pour les plus exigeants.

    N’hésitez pas à sauter le pas et proposez à votre entreprise ou a vos collaborateurs d’investir dans une fontaine à eau pour vous affirmer dans votre démarche écologique et économique !

    La bouteille plastique, son recyclage, ses alternatives
    N'hésitez pas à consulter nos fontaines à eau sur réseau !