Aujourd’hui bouteilles plastiques ont été évitées grâce à nos fontaines.

Derniers articles

Les 3 étapes pour purifier l’eau

Lire l’article

Guide pratique de la fontaine à eau

Lire l’article

Les 5 coûts cachés d’une fontaine à eau bonbonne

Lire l’article

Boire de l’eau avant de dormir : avantages et inconvénients

Lire l’article

Le Cloud est-il plus écoresponsable ?

Lire l’article

Et vous, combien de kilomètres de marche feriez-vous pour boire de l’eau ?

Et vous, combien de kilomètres de marche feriez-vous pour boire de l’eau ?
Logo

1,6 milliard d'Hommes n'ont toujours pas d'accès direct ou proche à l'eau potable. En Somalie seulement,c’est 4,5 millions de personnes qui n’ont pas accès à une eau saine, l’assainissement et l’hygiène, soit un tiers de la population. Les enfants doivent souvent parcourir des dizaines de kilomètres pour trouver de l’eau le plus souvent insalubre, mettant inexorablement leur vie en péril. Car l’eau insalubre est aussi dangereuse que le manque de nourriture et entraîne bien souvent des maladies diarrhéiques mortelles. C’est à cette réalité qu'UNICEF tente de nous sensibiliser avec l'une de ses dernières campagnes.

<iframe allowfullscreen frameborder="0" src="https://www.youtube.com/embed/_ujmhXKMSw0" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height:100%"></iframe>

 

Une campagne de sensibilisation originale

Il s’agit d’une campagne de sensibilisation peu ordinaire. Des passants sont conviés à acheter des bouteilles d’eau, non pas contre de l’argent, mais contre des kilomètres de marche sur un tapis roulant ! Chaque bouteille a sa propre étiquette et son propre montant en kilomètres de marche (correspondant aux kilomètres parcourus par les enfants somaliens pour trouver de l’eau). Au départ, quand des bouteilles étiquetées 10, 20, 30, 50 km sont mises en avant, les personnes interpellées ne sont pas trop enthousiastes, l’eau coûte trop cher… en kilomètres. Puis elles se laissent prendre au jeu sur des montants plus bas (1 km, 2 km). Certaines finissent même par gagner leur bouteille et s’empressent de boire, après cette longue marche sur un tapis roulant (oui, « longue marche », tout étant relatif, bien entendu). C’est à ce moment-là que le « vendeur » leur demande de se pencher plus attentivement sur l’étiquette pour voir ce que l’eau contient réellement (voir la vidéo). Les participants, surpris et perplexes, mettent du temps à comprendre le second degré et le message implicite que cette campagne aura remarquablement fait passer : tout le monde n’a pas la chance d'avoir à sa disposition de l'eau traitée avec les plus grands soins sans avoir founir d'efforts.

Vous pouvez suivre les campagnes et les actions menées par l’Unicef et ses partenaires pour :

  • L’acheminement de l’eau potable.
  • La promotion des comportements d'hygiène essentiels.
  • L’établissement de nouvelles sources d'eau ainsi que des services d’hygiène et d’assainissement dans les centres de traitement du choléra.
  • Des campagnes de vaccination contre le choléra.
  • Et davantage...

Il vous suffit pour cela de vous rendre directement sur le site officiel de l’Unicef, en cliquant sur le lien suivant : L'UNICEF en action.