Aujourd’hui bouteilles plastiques ont été évitées grâce à nos fontaines.

De retour dans vos locaux et face au contexte actuel, il est primordial de protéger la santé de vos collaborateurs et visiteurs éventuels. En savoir plus.

Exclamation mark

Notre site web a changé ! Découvrez ce que nous avons modifié et comment ces modifications vont améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus. 

Derniers articles

Le zéro déchet, c'est quoi ?

Lire l’article

L'impact environnemental du plastique : osez la gourde !

Lire l’article

Une hydratation sûre et durable

Lire l’article

Promouvoir le bien-être des employés au travers d’une hydratation durable

Lire l’article

Qu'est-ce que la nourriture ultra-transformée et quels sont ses impacts ?

Lire l’article

Lutter contre la pandémie oubliée de plastique : le changement climatique

Logo

Lutter contre la pandémie oubliée de plastique : le changement climatique

L’année dernière, la pandémie de COVID-19 préoccupait, à juste titre, nos esprits et venait ainsi, bouleverser nos quotidiens. La menace sur la santé que représentait la COVID-19 a impacté notre façon de consommer : les individus se sont tournés vers les plastiques à usage unique. Alors que certains changements, tels que les EPI jetables, restent naturellement en place, d’autres sont plus inquiétants. Par exemple, les cafés ont refusé les gobelets réutilisables, ce qui révèle que beaucoup d’entre nous sont revenus à leurs anciennes habitudes. Cela a changé récemment, après que plus de 100 professionnels de la santé à l’échelle internationale ont jugé les articles réutilisables sûrs. Ils ont confirmé qu’ils n’augmentent pas le risque de transmission lorsqu’ils sont correctement désinfectés. Cependant, il faudra peut-être du temps aux consommateurs pour revenir à l’utilisation de leurs gobelets et bouteilles réutilisables – c’est pourquoi il est essentiel de fournir des moyens d’hydratation sûrs qui ne nuisent pas à l’environnement.

Le Royaume-Uni à lui seul utilise environ 7,7 milliards de bouteilles d’eau en plastique chaque année, , il serait donc désastreux de tourner le dos aux alternatives réutilisables. On estime que d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan que de poissons, avec 12 milliards de tonnes métriques de plastique dans les décharges qui mettront plus de 400 ans à se dégrader.

Mais ce n’est pas seulement l’élimination qui est préoccupante : les plastiques utilisés sont un problème dès leur fabrication. Pour être fabriqué, le processus consiste à extraire du pétrole brut qui est ensuite raffiné, à un traitement chimique pour transformer l’huile en plastique et à créer la forme, ainsi qu’à l’expédition et à la livraison à leur point d’achat. Chaque partie du processus cause des dommages à l’environnement – et ceci avant même de considérer l’implication du recyclage. Le Royaume-Uni à lui seul est responsable de la production de 1,2 million de tonnes de déchets plastiques chaque année – mais comment pouvons-nous encourager les autres à envisager leur consommation de plastique à usage unique et à choisir des alternatives plus écologiques ?

Les entreprises sont dans une position privilégiée pour encourager leurs employés à être plus durables en installant des fontaines à eau pour permettre aux collaborateurs de remplir leurs propres bouteilles réutilisables. Il s’agit d’éduquer les collaborateurs sur le lieu de travail sur les actions à mener pour un avenir plus vert.

L’industrie hôtelière, l’une des plus durement touchées par les restrictions de confinement, ne recule pas devant ses responsabilités. Les entreprises du secteur HORECA ont intensifié leurs efforts pour réduire le nombre de bouteilles qu’elles utilisent dans les restaurants, les hôtels et les cafés. De plus en plus d’établissements ont opté pour une solution d’eau microfiltrée afin de contrer la dépendance aux bouteilles en plastique à usage unique.

Cependant, si les organisations peuvent et doivent montrer la voie en matière de durabilité, les individus jouent un rôle primordial dans la sauvegarde de la planète en étant plus attentifs à leurs actions du quotidien.

Action concrète et changement durable

L’une des meilleures façons d’orchestrer un changement reste l’éducation. Que ce soit pour le grand public, les employés, les consommateurs ou les fournisseurs, il est possible d’éduquer davantage les gens sur l’ampleur alarmante de la consommation de plastique à usage unique et ce que cela représente pour l’avenir de notre planète. Cette éducation peut s’étendre à des alternatives aux plastiques à usage unique avec les contenants réutilisables, les bornes de remplissage et les fontaines publiques. Les entreprises sont dans une position unique pour favoriser le partage des informations auprès d’un large public. D’où l’importance de privilégier les communications internes et externes, de campagnes ou de modifications des politiques, par exemple.

Dans le cadre d’un effort collectif visant à encourager les gens à s’adapter à un mode de vie plus respectueux de l’environnement, nous pouvons citer l’initiative Freefill lancée début 2020 dans les pays anglosaxon. Il s’agit de l’installation de bornes de remplissages de contenants réutilisables dans les espaces publics. Le gobelet à usage unique n’a pas sa place : soit vous avez déjà votre gourde soit vous avez la possibilité de vous en procurer une grâce au distributeur rattaché à la fontaine. Dans le cadre de l’initiative, des bornes ont été placées dans un certain nombre d’espaces publics : comme les gares - London Euston -, dans les halls - Boots Wellness C -, les supermarchés - Co-op et Londis et plus encore -. Les bornes soulignent l’investissement de la société à proposer un moyen plus écologique de rester hydratés.

C’est plus que personnel – c’est du collectif !

En fin de compte, le changement doit venir d’en haut. Les entreprises et les organisations doivent montrer la voie et mettre en pratique ce qu’elles prêchent, en soulignant les limites et en clarifiant les actions respectueuses de l’environnement à mener. Les entreprises et les organisations devront revoir leurs processus globaux d’approvisionnement et de leurs relations avec les fournisseurs.

Alors que nous nous tournons vers l’avenir, nous avons tous le devoir de faire du changement climatique une priorité absolue – si nous ne le faisons pas, les résultats seront catastrophiques. En adoptant des changements positifs dans autant d’endroits que possible, les entreprises ne font pas seulement ce qu’il faut ; ils montrent également qu’ils sont tournés vers l’avenir et qu’ils se soucient de l’environnement et de l’avenir de la planète.

En savoir plus sur l’hydratation durable

Pourquoi il est temps pour les entreprises et les organisations de dire bonjour à « un avenir plus bleu ». Lisez notre livre blanc >>