• '01 78 90 69 00'

      Demandez votre devis gratuit

      Ou appellez-nous au:

      0333 323 2307

  • Comment éviter la déshydratation au travail ?

    Publié par ,
    Comment éviter la déshydratation au travail ?

    Que ce soit dans un bureau, dans un entrepôt, sur la route ou même à la maison, nous passons plus de 30% de nos journées à travailler. Entre les conférences téléphoniques, les délais à respecter et l’ensemble de toutes ces petites actions qui font notre quotidien, nous sommes tous occupés et tout le temps. Les journées défilent à vitesse grand V sans que nous ayons le temps de prendre soin de notre corps.

    Composé jusqu’à 75% d’eau, notre corps a encore et toujours besoin d’eau. Nous perdons de l’eau tout au long de la journée parce qu’il fait trop chaud dans notre environnement immédiat, parce que l’on pratique des activités physiques intenses, parce que notre patrimoine génétique est ainsi fait, et tout simplement parce que nous rejetons de la vapeur d’eau à chaque respiration.

    Nous devons être particulièrement vigilants en été et boire de l’eau en quantité suffisante chaque jour pour que notre corps ne s’assèche pas malgré la chaleur. Que se passe-t-il si nous ne buvons pas assez d’eau ? Notre corps perd son équilibre, nous sommes déshydratés.

    Selon le docteur Mathieu Pasquier, « une déshydratation occasionnant une perte aussi faible que 1 à 2% du poids corporel peut déjà provoquer des symptômes. Une perte atteignant 15 à 20% du poids corporel peut provoquer le décès. » Plusieurs facteurs peuvent engendrer une déshydratation mais la principale des causes est toute simple : le corps perd plus d’eau qu’il n’en absorbe.

    A Waterlogic, nous ne prenons pas la déshydratation à la légère. Voici donc quelques signes auxquels nous devons rester vigilants.

    Symptômes fréquents en cas de déshydratation modérée

    Des maux de tête : le cerveau est entouré de poches de liquide qui le protègent à l’intérieur-même de notre corps. Quand ces poches de fluide viennent à diminuer, le cerveau, plus exposé, peut alors appuyer sur certaines parties du squelette, causant ainsi des maux de tête.

    Une baisse d’énergie : dans un état de déshydratation, le sang perd de sa fluidité et s’épaissit. D’après l’Institut Européen de l’Hydratation (EHI), « Une augmentation des niveaux de déshydratation perturbe les fonctions cardiovasculaires, avec une augmentation du rythme cardiaque et des difficultés de maintien du volume sanguin transporté aux tissus par le cœur. » Autrement dit, notre cœur bat plus fort, et c’est fatiguant.

    La soif : « la soif est souvent le premier signe de déshydratation ». C’est la façon dont notre corps nous rappelle qu’il a besoin d’eau. Mais n’attendons pas d’avoir soif pour boire de l’eau. La soif joue le rôle de rappel et empêche ainsi les signes de déshydratation qui suivent.

    Une diminution des fluides sortants : l’impression de ne plus transpirer, ne pas aller aux toilettes de la journée, des yeux secs et des larmes qui peinent à couler quand nous pleurons, tous ces signes indiquent que notre corps n’est plus capable de produire de fluides et c’est un autre symptôme de déshydratation.

    Une mauvaise haleine : comme le souligne l’article de Wikihow sur la déshydratation : «la déshydratation provoque souvent de la mauvaise haleine. Vous éviterez la mauvaise haleine en buvant plus d'eau et en restant bien hydraté. » La salive est en effet connue pour ses propriétés antibactérienne, mais un corps déshydraté n’est plus capable de produire la salive nécessaire pour combattre une mauvaise haleine.

    Restons conscients des besoins de notre corps

    Comme dit précédemment, nous sommes tellement occupés au quotidien que nous ne prenons pas toujours conscience que nous ne nous buvons pas assez. Il est important de rester à l’écoute de notre corps et de ses besoins. Voici deux tests rapides :

    Vérifier la couleur des urines

    Alors que des urines d’une couleur assez foncée peuvent être un signe de déshydratation (ou d’un autre problème médical), des urines trop pâles ne sont pas forcément bon signe. Des chercheurs américains ont mis au point un diagramme des différentes couleurs de l’urine. Vérifions la couleur de nos urines et découvrons ce qu’elle indique quant à notre santé et à notre état d’hydratation.

    Tester l’élasticité de la peau

    L’Assurance maladie propose un test simple. Il s’agit de se pincer le dos de la main en soulevant légèrement la peau, puis de relâcher. Si la peau retombe dans sa position initiale lentement, cela peut être un signe de déshydratation.

    Pour combattre une sensation de déshydratation, une solution à la portée de tous : avoir toujours avec soi une bouteille d’eau réutilisable (surtout au bureau), la remplir régulièrement, boire de l’eau tout au long de la journée, et non pas seulement quand la soif se fait ressentir. Gardons à l’esprit que plus nous transpirons (à cause de notre environnement immédiat ou de nos activités physiques), plus nous devons renouveler ce stock d’eau perdu par notre corps.